vignoble

Le vignoble de la Champagne : un des plus beaux trésors de la France

En 2015, l’UNESCO a prononcé en faveur des  coteaux, des maisons et des caves du vignoble de la Champagne. Ce lieu rassemble toutes les zones où la méthode de fabrication des vins effervescents a été développée. Aujourd’hui, cet endroit constitue le pilier fondamental de la viticulture française. Il est donc naturel que l’on s’y intéresse davantage.

Tout ce qu’il faut savoir sur le vignoble de Champagne

Le champagne est un vin pétillant que l’on savoure lors des occasions spéciales. Il n’a pas toujours été effervescent. Ce n’est qu’en XVIIe siècle que la formule a été inventée sur les routes champenoises. Son appellation vient d’ailleurs de sa province d’origine qui n’est autre que la Champagne. Ses vignobles sont les plus populaires de la France. Depuis 1927, les cultures de vignes couvrent environ 34 000 hectares et sont réparties sur plusieurs grandes régions. Le vignoble de la vallée de la Marne s’étend sur plusieurs communes, dont celle d’Épernay est la plus réputée. Les viticulteurs et les cavistes y proposent plusieurs variétés de vins allant des blancs aux rouges. La côte des Blancs, la côte des Bars et la montagne de Reims figurent aussi parmi les territoires viticoles de la Champagne. Les productions de Reims sont d’ailleurs très appréciées, sans doute grâce à son passé royal. En effet, de 898 à 1825, les rois de France ont été couronnés dans cette ville. On imagine donc que les festivités n’ont pas été célébrées avec de l’eau. Chaque région propose une large sélection de vins fabriqués avec trois variétés de vignes.

Les cépages et les produits de la Champagne

La province de Champagne produit essentiellement du vin effervescent. Souvent copiée, l’appellation « champagne » est très protégée. Nul produit élevé au-delà de ce territoire n’a le droit de porter ce nom prestigieux. Trois cépages sont à la base de l’élaboration des champagnes. Chaque vigne a ses spécificités et donne une note particulière à la boisson. Le pinot noir est cultivé sur 38% des surfaces viticoles. Il est d’ailleurs l’ingrédient phare des somptueuses cuvées de la montagne de Reims. Pressé délicatement, ce raisin apporte de la puissance et du corps. Il est l’origine du vin corsé, qu’il s’agisse d’un rouge ou d’un blanc. Le Chardonnay, quant à lui, couvre 30% des vignobles champenois. Il donne des arômes floraux fortement développés aux champagnes de la Côte des Blancs. Ce cépage donne de la fraicheur, de la finesse et des nerfs dans ses assemblages. Vinifié seul, il est surtout utilisé pour la production des vins blancs. Mais on peut également le mélanger avec du pinot noir ou meunier. Celui-ci est d’ailleurs cultivé dans 30% des terres de production de la province. Vigoureux, cet ingrédient apporte des notes sucrées et délicates. On le retrouve principalement dans les coteaux de l’Aisne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *